Blog

[COULISSES] : j’ai assisté à #TPMP

Article lu 3158 fois

Hier, mercredi 23 octobre, j’ai assisté pour la première fois au direct de Touche Pas à Mon Poste, présenté par Cyril Hanouna sur D8. Voici comment se déroule l’émission lorsque l’on n’est pas dans son canapé, devant la télé.

C’est l’émission du moment : Touche Pas à Mon Poste sur D8 et qui cartonne auprès du public en réalisant de très bons scores d’audience.

Hier, mercredi, j’ai eu la chance de pouvoir participer au direct de l’émission dans le public.
Direction Boulogne Billancourt, face à la tour de D8, le rendez-vous est prévu pour 17h15 mais la personne que j’ai eu au téléphone m’avait dit de venir plus tôt pour être dans les premiers afin de me garantir une place, car ce jour là, Cyril Hanouna a invité personnellement quelques personnes, et que la totalité des réservations n’est pas sûre de rentrer sur le plateau.

Après avoir patienté deux heures dans un café en face du bâtiment, les premières personnes arrivent. Il est temps d’aller dans la file d’attente et de rester debout 45 minutes avant que les gars de la sécurité n’ouvrent les portes.

16h30 : les chroniqueurs arrivent au goutte à goutte, Thierry Moreau, Bertrand Chameroy, Camille Combal, Jean-Michel Maire, … Un petit bonjour à l’assistance avant de rentrer, des photos et autographes avec les « fans » pour Combal et Chameroy. L’ambiance est plutôt détendue et sympa !

17h15 : les portes s’ouvrent. Un homme se présente avec la liste des inscriptions mais appelle d’abord les personnes qui ont participé à Est-Ce Que ça Marche en début d’après-midi. Oui, ceux qui ont participé à cette émission sont prioritaires. Il s’agit d’un pack proposé par l’agence de la gestion du public, une manière pour motiver les gens qui veulent une place dans le public de TPMP pour venir remplir les bancs de l’émission de Camille Combal et Arianne Massenet. Une fois ces prioritaires rentrés, on donne son nom au vigile qui vérifie sur la liste, et rebelote, on refait la queue pour le vestiaire.

Au vestiaire, contrôle de l’identité (prévoyez votre CI ou votre permis de conduire), on dépose nos manteaux, portables, clés, … et on nous remet un badge numéroté pour récupérer nos effets personnels à la fin de l’émission.

On passe ensuite au détecteur de métaux face à un vigile plus ou moins sympathique. Petite ambiance douane américaine à JFK, puis lorsque c’est bon, nous sommes parqués dans une autre file d’attente, tel un troupeau, juste à l’entrée du plateau. La sécurité est pour le moins plus que renforcée !

18h10 : ça y est ! Enfin nous entrons sur le plateau ! Comme sur toutes les émissions, on nous place sur les estrades dédiées au public, en fonction des couleurs de nos vêtements (et de notre physique ;-) ). Et ça va, par chance, je suis rassuré, on m’a vu dans le champ de la caméra, je ne suis pas si moche que ça !

18h20 : le chauffeur de salle fait son entrée en scène. Musique à fond, il danse, il crie, il nous explique les codes, les applaudissements, les oooohhhh, les ahhhh, les « Tu Sors, Tu Sors ! ». On répète trois fois et il faut jouer le jeu, auquel cas, il n’hésitera pas à vous faire danser un zouk ou une danse de l’épaule au milieu du plateau en attendant que les chroniqueurs n’arrivent. Le chauffeur de salle, c’est son boulot certes, mais il en fait un peu trop …

H-1 minute : tous les chroniqueurs sont autour de la table, ils ont été acclamés lors de leur arrivée. Hanouna se fait attendre. Il arrive une minute avant la prise d’antenne : acclamations, applaudissements … Le décompte débute, générique et l’émission est lancée !

Bilan : je vais bien sûr vous parler de mon ressenti sur le plateau et je ne vais pas vous parler de l’émission elle-même (que je regarde tous les jours) et que vous pouvez voir.
On ne voit pas passer le temps. Les coupures pub passent très vite. On patiente en musique. Cette fois-ci, une petite musique paillarde est diffusée dans les enceintes. Toute la production est en panique, le DJ est parti se changer pour un happening, la pub va bientôt se terminer. Cyril Hanouna demande à se qu’on coupe la musique, personne n’y arrive. Finalement, la chanson est stoppée in-extremis avant le retour. Le chauffeur de salle fait le tour du public pour nous lancer des « Vous êtes formidables !« , « Continuez comme ça » … Après avoir fait le show au tout début, pendant l’émission il reste dans un coin et ne fait que lancer les applauz. On aurait très bien pu le faire sans avoir eu besoin d’assister à son sketch. Les chroniqueurs parlent un peu entre eux. On se détend les jambes, on se lève, on discute avec nos voisins, …
Le seul bémol ?! Pas une bouteille d’eau prévue pour le public ! Et sous la chaleur des projecteurs, en voyant les chroniqueurs boire, ça donne soif ! Bizarre, sur toutes les émissions que j’ai pu faire, on nous donnait ce « privilège » … C’est un comble de ne pas avoir d’eau sur une émission produite par H2O !

Fin du direct, les chroniqueurs nous remercient, Cyril Hanouna reste un petit moment, pour quelques vannes et sort en triomphe du plateau. On nous demande de nous rasseoir. La partie gauche du public est autorisée à sortir pour rejoindre le vestiaire. Les (sympathiques) vigiles nous parquent encore une fois dans une file d’attente tel du bétail. Puis, nous demandent à combien de personnes nous sommes. Nous étions deux, la sécurité nous précise qu’un seul va au vestiaire récupérer les CI et les affaires, l’autre doit attendre dehors. Heureusement qu’on est pas en plein hiver à -10 degrés !

Au final, c’est plutôt une bonne expérience. L’ambiance que l’on peut voir à la télévision est quasiment la même que lorsqu’on est sur le plateau. L’accueil par les vigiles de D8 pourrait être un peu moins stricte, et plus sympa, mais voilà, il y a des règles de sécurité et puis, une petite bouteille d’eau n’aurait pas été de refus !
Personnellement, assister à l’émission dans le public est à faire une fois. Mais, on est quand même plus à l’aise chez soi dans son canapé !

Pour ceux qui souhaitent assister à TPMP, visitez régulièrement le site d’Agence VIP pour voir les dates proposées et vous inscrire. Attention, face au succès de l’émission, les places partent très vite !

Commentaires

Commentaires